LE SYMBOLISME

 

Né aux environs de 1885, le symbolisme apparaît comme une réaction de caractère idéaliste, visant à substituer à l'observation directe du réel dont se recommandait l'impressionnisme, une vision nouvelle, fondée sur le rêve et les pouvoirs de l'imagination.

 
 
Bien que, dans nombre de ses modalités, il doive être rattaché au mouvement de l'Art nouveau, il s'en distingue cependant par la primauté qu'il n'a cessé d'accorder à l'idée sur la forme et, plus encore peut-être, par un certain climat moral et esthétique où les valeurs littéraires l'emportent bien souvent sur les valeurs plastiques.
Apparition ( Gustave Moreau)

Le bouddha (Odilon Redon)

 

C'est en France et en Belgique, berceaux du symbolisme littéraire, que la peinture dite symboliste trouva son expression la plus achevée et la plus pure.
Ophelia (Odilon Redon)
En France, deux artistes isolés, Gustave Moreau (1826-1898) et Odilon Redon (1840-1916) qui, pour avoir renoncé aux séductions " grossières " du réalisme impressionnistes et avoir maintenu la double revendication du rêve et du sacré, jouèrent le rôle de " phares " pour la génération symboliste. Le mouvement connaît son plus grand essor entre 1890 et 1900.
Portrait de Gustave Moreau
Autoportrait
Poête Voyageur ( Gustave Moreau)
 

Char (Odilon Redon)

Licornes ( Gustave Moreau)
orphée ( Gustave Moreau)
 
 
 
[contact] [Ajouter aux favoris] [Voir les oeuvres]  
- Paiement sécurisé - Copyright © 2004 artgeneration -Tous droits réservés. -