GALERIE ART GENERATION

ECOLE DE BARBIZON

A la fin des années 1830, l'école de Barbizon est apparue en opposition au rôle dominant de l'Académie

 
 
Les jeunes artistes qui n'étaient pas disposés à suivre l'enseignement dogmatique ont quitté la ville afin de trouver des motifs dans les bois voisins de Fontainebleau à côté de Barbizon.
 
Les peintres Camille Corot, Gustave Courbet, Jean-François Millet et Théodore Rousseau étaient les pionniers dans l'exploration de la nature et ont donné au paysage une nouvelle valeur.
Portrait de Camille Corot
la danse des nymphes (Corot 1865)
La clairiere (Corot 1871)
C'était la beauté de la forêt, des lacs, des petites fermes…Les animaux et les paysans ont été simplement utilisés comme décor idyllique.
Portrait de Gustave Courbet
L'origine du monde (G.Courbet 1866)
Trombe marine (G.Courbet 1870)
Torse de jeune femme (G.Courbet )
Bergere avec son troupeau (Millet 1963)
La tricoteuse (Millet)
Portrait de Théodore Rousseau
une avenue, forêt de Lisle Adam
En 1863, les maîtres de l'Ecole de Barbizon, image vivante du refus de l'art officiel et de la liberté de création, sont rejoints par la jeune génération des Bazille, Monet, Renoir et Sisley. Rejetés à leur tour par le jury du Salon, ils viennent pendant l'été se ressourcer auprès de leurs célèbres précurseurs.
Ces jeunes artistes feront évoluer " tous azimuts " les créations des maîtres de Barbizon, en inventant une nouvelle manière de peindre appelée l'impressionnisme.
 
  [contact] [Ajouter aux favoris] [Voir les oeuvres]  
 
- Paiement sécurisé - Copyright © 2004 artgeneration -Tous droits réservés. -